luc1-1

 

Petite leçon de savoir-faire

 

(Et, par là même quelques nouvelles de la fresque du mur du Luc…)

 

 

De la notion de «  Poncif »,

Je n’en connaissais que la notion de stéréotype, lieu commun, ou encore de  banalité, de cliché …

 

En accompagnant Fabrice sur la fresque du Luc,

 

J’ai découvert toute autre chose :

 

Le Poncif désigne un calque à petits trous qui permet de reporter un dessin préparatoire

Vers une surface à peindre,

Le poncif posé sur la pièce, est tamponné à l’aide d’un petit sachet  de toile ( poupée) rempli de poudre de pigment. La poudre pénètre les trous du poncif et reporte le motif sur la pièce à décorer. Ce tracé fantôme sert de guide au peintre pour son décor.

Cette technique ancienne a été utilisée pour la réalisation des fresques après l’abandon de la Sinopia qui nécessitait l’intervention du maître, pour les tracés préparatoires.

 

C’est pour un texte présentant Thomas Jefferson, ( voir les photos ), que Fabrice a utilisé cette technique en utilisant du papier kraft sur lequel le texte a été écrit, puis perforé, puis tamponné avec du pigment dans un petit sachet..

 

La fresque est presque terminée,

Rendez-vous à son inauguration… dont la date vous sera bientôt transmise

 

Bien à Vous

 

Florence Guillemot

 

luc1bis-1

 

luc2-1

 

luc-2

 

luc3-1